Entretenir ses chaussures d’intervention (ou rangers) : Mode d’emploi

Les Rangers de dotation ont peu à peu laissé place aux chaussures d’intervention pour les gendarmes, y compris pour les réservistes. Alors, comment bien les nettoyer et les entretenir pour assurer leur longévité ? Voici la méthode que j’emploie depuis 6 ans sur ma paire de dotation, encore en excellent état.

Introduction

En Gendarmerie, les chaussures d’intervention ont remplacé les rangers (et les autres corps de l’armée abandonnent également les traditionnelles Rangers au profit de chaussures plus souples, pour information). Elles présentent de nombreux avantages : plus souples, plus légères, imperméables pour certaines, bref,  bien plus agréables à porter. Cependant, il est important d’assurer un bon entretien pour leur garantir une bonne durée de vie. J’utilise une même méthode depuis 6 ans, et ma première paire de chaussures d’intervention est encore en excellent état, pourtant portée des centaines de fois. Deux étapes sont nécessaires : le nettoyage, et le cirage.

 

Chaussures intervention MEINDL

Nettoyage

Première étape pour entretenir ses chaussures d’intervention : le nettoyage.

Quand ?

Le nettoyage est à réaliser avant chaque cirage, ou simplement pour redonner un coup de propre après une sortie difficile (boue, neige et son sel dévastateur pour le cuir, …).

Comment ?

Pour dépoussiérer, un simple coup de chiffon doux est passé rapidement. Mais avant de cirer mes chaussures, je réalise un vrai nettoyage. Pour cela, je les passe sous l’eau tiède tout en les brossant avec une brosse à poils assez durs (type brosse à ongles). Je réalise ce brossage avec une pointe de savon au lait hydratant. Toute la chaussure est ainsi brossée, y compris semelle et lacets.

Ce nettoyage permet évidemment de rendre les chaussures propres, mais également d’enlever le précédent surplus de cirage et ainsi libérer les pores du cuir et du système d’étanchéité. De cette manière, la chaussure assurera une bonne ventilation du pied et évitera la transpiration.

Cirage

Après nettoyage et séchage il faut s’occuper du cirage. J’utilise depuis des années le cirage noir liquide KIWI, me donnant entière satisfaction (à ne surtout pas oublier pour la PMG !) :

cirage kiwi

J’effectue l’opération de cirage deux fois. Lors de la première, je réalise un cirage total de la chaussure. Après séchage (évitez le plein soleil), je lustre les chaussures en effectuant des mouvements circulaires avec un chiffon doux, permettant de donner un aspect brillant. Puis, je renouvelle l’opération en cirant à nouveau les chaussures mais sans les lustrer (pensez à ne pas oublier le côté de la semelle).

 

Pour l’ensemble de ces opérations, il faut compter une vingtaine de minutes (hors séchage). Mais en répétant régulièrement cette méthode, vous protégerez et conserverez vos chaussures durant de nombreuses années, malgré tous les sévices qu’elles peuvent subir en service !

 

Commentaires (3)
  1. Justine 24 octobre 2016
    • Gendarme-reserviste.fr 25 octobre 2016
    • Flo 4 novembre 2016

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *