Etre réserviste consiste à exercer l’activité de Gendarme en plus de son activité principale. Le principe rejoint celui des sapeurs pompiers volontaires, dont le métier semble plus connu que celui des réservistes.

 

Concrètement, vous pouvez être étudiant, salarié du secteur privé ou publique, et effectuer des missions au sein de la réserve opérationnelle en gendarmerie. Ces missions peuvent s’effectuer de jour comme de nuit, la semaine, week-end, ou durant vos congés. Vous exercerez donc deux activités professionnelles, qui peuvent être totalement opposées.

Les missions peuvent-être de divers types :

- Patrouilles, en véhicules ou pédestres, nocturnes ou diurnes (surveillance générale)

- Renforts au profit d’unités lors d’événements spéciaux (brocantes, fêtes, …), la surveillance générale

- Intervention sur appels d’urgence,

- Dispositifs de recherche,

- … et bien d’autres, les missions étant diverses et variées.

 

Pour devenir gendarme réserviste, nous verrons dans de prochains articles :

- Les conditions pour devenir réserviste

- Le dossier d’inscription

- La visite mécidale

- La formation

- La tenue et l’équipement

- Le contrat, l’Engagement à Servir dans la Réserve (ESR)

- La rémunération, missions, bref la carrière du réserviste.

Etre gendarme réserviste, c’est aussi acquérir d’autres compétences et vivre des expériences qui seront également valorisables dans la vie civile, Beaucoup se servent de cette activité comme tremplin afin de découvrir le métier de gendarme avant de se lancer à temps plein dans ce métier.

 

(Illustration : designrecherche/FLICKFR/CC)