Infraction : L’usage du téléphone portable au volant

Premier article d’une longue série : les infractions. En tant que (futur) réserviste ou simple conducteur, il est toujours bon de rappeler les sanctions prévues pour chaque infraction. Nous verrons donc, au fil des semaines, les différentes amendes pour les infractions les plus communes… Le but ? Non pas faire la morale, mais simplement informer.

 

Pour inaugurer la catégorie des infractions, nous allons commencer par une que nous voyons quotidiennement… l’usage du téléphone portable au volant (cas du téléphone tenu en main).

L’usage du téléphone portable au volant

 

telephone au volant

 

Nature de l’infraction et texte de Loi associé :

« Usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation. » – Natinf 23800 du PV-électronique

 

Prévu et réprimé par l’article R 412-6-1 du Code de la route :

L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit. 

Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe. 

Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de trois points du permis de conduire.

 

Sanction encourue :

Retrait de 3 points sur le permis de conduire

Amende de cas 4 bis (135€)

 

Pourquoi ce choix d’infraction comme première infraction ? Les conducteurs au téléphones sont le plus souvent moins concentrés, se déportent d’une voie à l’autre sans forcément regarder, roulent à vitesse considérablement réduite par rapport aux flux de circulation… un danger pour eux-mêmes, ainsi que les autres usagers. Je ne parle pas des textos sur autoroute, où à une telle vitesse quitter la route des yeux plusieurs seconde peut avoir de lourdes conséquences.

 

Commentaires (0)

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *